cuisine de Provence, spécialités provençales, aliments typiques

cuisine de provence, spécialités provençales de la région PACA, aliments typiques de l’Ardèche, drome, Hautes alpes,Gard, Vaucluse, Alpes de Haute provence, Bouches du Rhone, Var et Alpes Maritimes qui composent la région PROVENCE. De marseille, à Nice, vous gouterez les pastis, terrines, tapenade, aioli, bouillabaisse, bourride, huiles d’olive, nougats, calissons, liqueurs, fromages de chèvres, miel, etc …

Dans le Gard :
le pélardon fromage de chèvres,
oignons doux des cevennes,
olives et son huile de nimes,
la viande de taureau de camargue,
riz de Camargue,
fraises Gariguette,
pommes Reinette du Vigan,
asperges Célestine ou asperges des sables,
truffes ou appelé le diamant noir,
fleur de sel de Camargue, figues..
Sans oublier les vins Côtes du Rhône, Costières de Nîmes, Clairette de Bellegarde, Coteaux du Vivarais, Coteaux du Languedoc.

Dans le Var:
(dans les villes de draguignan, Sainte maxime, fréjus, brignolles, saint tropez, toulon, hyères,et d’autres) vous gouterez
…..
le miel de Lavande de Provence.,
la figue « La figue Violette de Sollies » ,
l’Huile d’Olive de provence,
la truffe,
les chataignes,
Sur 130 kms, la route du mimosa ( apporté par les anglais en 1850 qui l’avait importé eux mêmes d’australie). Les 8 communes  de la Route du Mimosa : Bormes-les Mimosas, le Rayol-Canadel, Sainte Maxime, Saint-Raphaël, Mandelieu-La Napoule, Tanneron, Pégomas, Grasse.

côté vignoble :les côtes de Provence, Côteaux Varois en Provence, Côteaux d’Aix en Provence, Bandol, sans oublier les nombreux vins de pays du Var.
Les fleurs : on cultive aussi la Rose, l’Anémone et la renoncule.

Dans la Drome :
pêches, nectarines, brugnons,
ail,
l’agneau de la Drôme est une viande de qualité ,
le pintadeau de la drome est une approche de la pintade.
Les cailles sont proposées aux menus des restaurants, beaucoup d’élevage dans le département. Madame de Sévigné aimait manger la caille lors de ses séjours au Château de Grignan.
Le chevreau est une spécialité du pays de Bourdeaux et de la Drôme des Collines.
le chapon du dauphiné, le lapin de plein air,
le boeuf des chambarans,
la caillette de chabeuil qui est un petit pâté composé de foie et de viandes de porc aux fines herbes.
Les ravioles
Spécialité du Royans,
la raviole est une pâte fraîche au blé tendre, farcie avec du comté, fromage blanc frais et persil. Présentée en plaques de 48 petits carrés, elle cuit en 90 secondes dans un bouillon frémissant et se déguste nature en accompagnement. La truffe, récoltée dans le Tricastin, le Val de Drôme ou les Coteaux de Romans, la truffe drômoise est recherchée pour son exceptionnel parfum puissant et sauvage

L’olivier est le symbole de la paix, de la gloire et de la fécondité. Le chant des cigales est en drome provençal.
L’HUILE D’OLIVE DE NYONS (première à avoir obtenu une A.O.C.) est un « pur jus de fruit », Elle favoriserait la digestion, la croissance, apaiserait les maux d’estomac. Elle possèderait un pouvoir antibiotique. La médecine lui reconnaît la prévention des accidents cardio-vasculaires.

 LES FROMAGES : LE PICODON : Fromage de chèvre petit palet circulaire, à croûte fine et pâte homogène,LE BLEU DU VERCORS SASSENAGE : pâte demi-molle persillée, doux,arôme de noisettes, au seul lait de vache LE BANON : pâte molle au lait de chèvre cru et entier .

LES DESSERTS :

LE NOUGAT DE MONTELIMAR : de couleur blanc, tendre ou dur, (sucre, miel, blanc d’œuf, vanille, amandes, pistaches ou fruits confits ) ou de couleur noir, très croquant, il se compose de miel et d’amandes.
LA POGNE DE ROMANS : Brioche aux œufs aromatisée à la fleur d’oranger ou au rhum. Son origine remonte au Moyen-Age : aux grandes fêtes, une boulangère pétrit cette farine avec des œufs, du beurre, du sucre et aromatisa sa pâte, depuis est née la Pogne de Romans.

LE SUISSE :biscuit en forme de garde Suisse,pâte sablée aromatisé aux écorces d’orange,inventé à Valence lors du décès du pape Pie VI en exil.

LE MIEL DE PROVENCE :(miels de lavande, de romarin, toutes fleurs…). Ils sont produits à partir du nectar ou du miellat que les abeilles prélèvent sur la flore provençale (dès le mois de février – mars pour le romarin) et tardive (septembre – octobre pour la bruyère par exemple). Tilleur du barronie et du royan vercors pour les infusions. L’huile essentielle de lavande de haute provence.

LES VINS :

9782953151619_guide_pierrette_es.jpgAOC COTES DU RHONE : Villages / Côtes du Rhône régionales : HERMITAGE : Ce vin rouge ou blanc  seigneur des Côtes du Rhône , CROZES-HERMITAGE : Le « petit frère » de l’Hermitage ,VINSOBRES : Premier grand cru Côtes du Rhône, .AOC COTEAUX DU TRICASTIN : AOC DES VINS DE DIE : Coteaux de Die :  blancs de blancs, à base de clairette : Crémant de Die et Clairette de Die, vins pétillants, fleurons drômois, se servent à l’apéritif, repas ou dessert.  AOC CHATILLON EN DIOIS : vins blancs, vins rouges à base de gamay, pinot noir et syrah.

APERITIFS ET LIQUEURS :

Apéritif, liqueur aux noix, eaux de vie de poires d’Upie, d’Anneyron et de Moras en Valloire. Les liqueurs et les sirops d’Eyguebelle selon des recettes des moines avec des plantes depuis 1137.

ALPES DE HAUTE PROVENCE -

(Alpes du mercantour, verdon, et alpes du vercors),

 Apéritifs, vins liqueurs :

 pastis, vin d’orange, vin de noix, rinquinquin, … et des digestifs : eaux de vie, gentiane, le fameux génépi aux parfums incomparables.

les sirops et jus de fruits artisanaux au saveurs des Alpes et de la Provence. Le goût acidulé et sucré des fruits dans les divers nectars : pomme, poire, pomme-fraise, pomme-framboise…,

l’huile d’olive,

LES FROMAGES

guide_pierrette_en.jpgavec la tomme de BANON fabriquée à l’ouest du Plateau de FORCALQUIER,à base de lait cru de chèvre ou de brebis, affinée dans des feuilles sèches de châtaignier. d’autres fromages de brebis et de chèvres, tomme fraîche ou sèche, et fromages de vache, dont la tomme de l’Ubaye et celle au génépi.

l’agneau de Sisteron bénéficie du Label Rouge pour sa production et son gout.

PAIN et CEREALES :

La production de blé dur (pâtes alimentaires) et d‘épeautre, céréale ( vient de l’antiquité)
une soupe à l’épeautre. le pain aux olives, aux noix, le pain de campagne, et autres fougasses remplies des saveurs de la Haute-Provence.

La charcuterie,

 salaisons, pâtés et spécialités (caillette à l’ail et le pâté truffé).
production de foie gras et des éleveurs d’escargots. Spécialités à base de viande de mouton dont le « fumeton » et le « pâté de foie d’agneau« . La recette « reine » les « pieds et paquets« , originaire de SISTERON, exclusivement à partir d’agneau, François 1er s’en délecta de passage à SISTERON en 1516.

la fameuse « truffe du PERIGORD » (tuber melanosporum) est en grande partie issue du terroir des Alpes de Haute-Provence.

 Plantes aromatiques et médicinales dont la lavande fine. Le lavandin, hybride de la lavande, est cultivé sur le plateau de VALENSOLE sans oublier les herbes de Provence thym, romarin, sariette partout présentes.

Réputées pour la production des fruits d’hiver : pommes et poires. Les confitures font partie de la tradition de la Haute-Provence. Recettes originales à base de fruits secs, de fruits frais ou de miel, les calissons, les pralines, les pâtes de fruits, les nougats blancs ou noirs et autres spécialités à base de pâte d’amande.

guide_pierrette_it.jpgL’apiculture offre des miels de qualité : Le plus réputé est le miel de lavande. A goûter le miel de romarin typique de la Haute-Provence et le miel toutes fleurs. Nombreux producteurs proposent de la gelée royale, du nougat, du pain d’épice, de l’hydromel et même…. de la confiture au miel.

Le patrimoine gastronomique provençal :

pour les apéritifs :
les allumettes aux anchoix,
le caviar d’aubergines,
la fameuse tapenade
ou les tartines au fromage de brebis !

des recettes d’entrées, :
l’anchoïade,
les gambas flambées au pastis,
l’omelette niçoise
ou les poivrons aux amandes.

Les plats :
le fameux aïoli,
la bouillabaisse,
les flèques,
le gigot à la provençale,
le jambon provençal,
la pintade aux olives,
les rougets oursinado
et la soupe au pistou !

guide_pierrette_de.jpgles desserts, :
biscotins d’Aix,
brioche des rois,
calissons d’Aix,
des chichi-frégi,
des crêpes,
des navettes de la Saint-Victor,
des oreillettes et de la pompe à huile !

Besoin de connaître ces plats typiques, les éditions P. FELOUX ont édité le :

PREMIER GUIDE DICTIONNAIRE en photos DES PLATS DES REGIONS FRANCAISES.

 » LE GUIDE DE PIERRETTE »  » QUEL PLAT CHOISIR »

959 noms et photos accompagnent les descriptions, mode de préparation et de cuisson.

TRADUIT EN ANGLAIS, ESPAGNOL, ALLEMAND, ITALIEN, FRANCAIS.

Tous les visiteurs aimeront ce dictionnaire de format de poche, 276 pages, avec deux lexiques par lettre alphabétique ou par catégorie de plats. Pratique, facile et utile pour connaitre les plats de la cuisine française. Amateurs de cuisine, amoureux et passionnés de cuisine, élèves des écoles de cuisine, restaurateurs, maîtres d’hotel, concierge de grands hotels, français au contact de l’europe et des pays qui aiment la cuisine française, ce premier dictionnaire vous offre par ses 5 versions le choix de la langue pour mieux traduire notre gastronomie française. Plus de barrière pour parler d’un ris de veau, il est en photo et descriptions, les pieds et paquets, l’aïoli, la bouillabaisse …..

L’institut international du grand chef de réputation mondiale Paul BOCUSE a acheté le livre pour la documentation de ses élèves du monde entier qui viennent prendre des cours de cuisine francise à Ecully.
vOUS POUVEZ ACHETER EN DIRECT SUR LE SITE www.cuisine-francaise.org le livre dans la version de votre choix,avec la sécurité paypal et recevoir avant 5 jours le livre avec un mot et un cadeau, et le sérieux de l’envoi. Vous pouvez aller voir les adresses des nombreux points de vente, il y en aura un proche de chez vous. De grandes librairies nationales vendent le livre. A lire les nombreux commentaires sur le site venus du monde entier des utilisateurs du guide qui l’ont acheté en direct sur le site.

Envi de réaliser certaines recettes, elle sont sur le site. De grands chefs étoilés français donnent  souvent leurs recettes.

A BIENTOT SUR LE SITE DU GUIDE :; www.cuisine-francaise.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>